Protégez vos enfants !

Protégez vos enfants !

 

On ne dira jamais assez l’importance de vos mots sur les enfants.
Je suis certain que si je vous demande de repenser à des mots négatifs entendus à votre égard il y a quelques années, cela vous revient vite à l’esprit avec les émotions ressenties.

N’oubliez pas qu’en moyenne lorsqu’on s’évalue nous avons une tendance à être majoritairement négatif avec nous-même.
En effet, selon une étude récente, dans nos « auto-évaluations » journalières:

80% des évaluations sont négatives et seulement 20% sont positives!

Alors que je vous épaule dans mes programmes à rebondir sur les commentaires négatifs, je dois reconnaître que cela n’est pas toujours le plus simple quand on a une tendance à voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein, mais vous le savez maintenant, cela s’apprend !

En effet, selon la Fondation Pretty, plusieurs études montrent que plus de 50% des enfants d’âge préscolaire sont insatisfaits de leur apparence.

Nous devons être conscients que lorsque nous soulignons verbalement les choses que nous aimerions changer sur nous-mêmes, nos enfants écoutent et commencent à associer nos commentaires à leur propre apparence.

Pour vous, il s’agit de vous sensibiliser à ce que vous dites devant vos enfants et ainsi de vous encourager à être positif devant eux. Comme vous le savez, ce sont des éponges et ils reprennent les choses entendues par leurs parents.

Je me souviens d’une anecdote personnelle :

« Il y a quelques années, je me suis plains devant mes enfants de mon physique. Je ne prêtais pas attention à mes mots qui ne faisaient pour moi que de décrire la réalité. Cependant, quelques jours après j’étais avec mon fils et je croise une amie qui lors de cette rencontre, complimente mon fils et lui dit que vraiment il me ressemble.
Mon fils m’a expliqué qu’il était fier de moi mais qu’il ne voulait pas me ressembler. Visiblement je n’étais pas heureux avec mon corps et par conséquence il ne pourrait pas l’être aussi s’il me ressemblait. »

Une étude américaine a révélé que 14% des enfants de 5 ans avaient un comportement qui tendait à vouloir maigrir !

En effet, des enfants âgés de cinq ans ont été diagnostiqués avec des symptômes d’anorexie nerveuse et dès l’âge de trois ans, les filles développent l’idée qu’être mince est mieux pour elles…

Même si notre société et ses différents média (télévision, méthodes pour perdre du poids, des mannequins retouché(e)s sur tous les magazines) ont certes une grande influence, ce n’est rien comparé à l’influence que peuvent exercer vos paroles sur la construction de l’image corporelle de vos enfants.
La plupart de leurs préoccupations viennent des propos entendus à la maison.

S’il est vrai que chaque enfant est différent dans sa façon de réagir à certaines choses, certains propos, nous ne pouvons cependant pas toujours les préserver des influences négatives de l’extérieur, alors à la maison nous nous devons de mettre en place un environnement favorable pour la bonne construction de leur image corporelle.

Que pourriez-vous lui dire ?

Aidez votre enfant à avoir une bonne image corporelle

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up