Pourquoi il faut d’abord s’aimer pour être aimé(e)

Pourquoi il faut d’abord s’aimer pour être aimé(e)

 

 

 

Lors de mon précédent article « Satané de St Valentin », je vous disais de ne pas oublier que l’on attire son semblable.

 Si je m’apprécie, je vais attirer quelqu’un qui s’apprécie.

Mais cette notion est aussi vraie dans l’autre sens.

Si je ne m’aime pas je vais attirer quelqu’un qui ne s’aimera certainement pas non plus.

Si vous voyez dans l’amour de l’autre une solution pour qu’il vous aide à vous soigner de vous même, dites vous que souvent la personne en face de vous attendra la même chose de votre part…

Vous allez essayer de compenser certaines de vos attentes, comme le besoin d’estime et de confiance par le regard de l’autre…

Et cette même personne attendra la même chose de vous en retour, vous devinez facilement la suite de l’histoire.

D’ailleurs, je vous pose une question personnelle.

Pourriez vous aimer DURABLEMENT quelqu’un qui ne donne pas la pleine puissance de lui même dans votre relation ?

Le bonheur à deux se dissout ou se renforce dans les partages complices avec l’autre.

Si vous ne partagez que votre non appréciation personnelle, pensez vous que votre relation va évoluer positivement ?

On peut se perdre dans des relations que ne dureront pas.

Certes cela fait du bien à notre estime personnelle, notre confiance en soi, cela est toujours agréable de savoir que l’on plait, peut séduire, est aimé(e)…Mais seulement sur une courte période.

On est regardé, « aimé », on se sent attirant(e)… mais quand vient le moment de la désillusion… c’est un retour en arrière encore plus puissant.

La faute de l’autre est une bonne solution pour contrer le regard des autres, mais qu’en est-il vraiment ?

N’augmentez vous pas votre dépréciation personnelle ?

« Je n’ai aucune chance en amour, je suis nul(le)! »

N’augmentez vous pas votre sentiment de culpabilité ?  « Je n’attire que les perdants(es). »

N’augmentez vous pas votre/vos complexe(s) ? « C’est à cause de mon corps, c’est parce que je suis trop ceci ou pas assez cela… »

Une des difficultés que nous entretenons à des degrés divers, c’est que nous voulons et faisons en sorte de devenir quelqu’un pour l’autre, au lieu d’être nous même !

Prendre conscience de soi, s’apprécier est certes un chemin qui n’est jamais simple, mais c’est pourtant une base essentielle.

« S’aimer soi-même pour être aimé. »

 

Les aléas de la vie font que nos corps se modifient, mais cela ne nous empêche nullement d’accepter notre corps.

Il y a des choses que l’on peut changer dans sa vie et d’autres qui sont inévitables. Prendre conscience de ces 2 facteurs est essentiel pour gagner en amour de soi.

Seul les contes de fées font que les princes arrivent au galop pour délivrer les princesses de leurs maux.  

Même si les conjoints « pansements »  peuvent servir de béquille pour nous remettre debout mais  jamais ils/elles ne nous réapprendront à marcher et avancer seul(e).

Évidemment je ne parle pas des relations d’été, des relations éphémères, mais de l’amour durable.

Il n’y a qu’un seul « couple » dont vous avez la maîtrise totale et complète (pour peu que vous preniez le temps d’en prendre soin) et ce couple c’est celui que vous formez avec vous même.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up