Comment le bonheur réduit vos peurs !

Comment le bonheur réduit vos peurs !

Parfois, il est facile de se sortir d’une routine qui nous rend réellement malheureux. Nous nous levons tous les matins et nous précipitons vers un travail qui n’est pas tout à fait satisfaisant, mettons en place des relations émotionnellement drainantes. Régulièrement nous laissons de côté les loisirs et les activités qui nous rendraient infiniment plus heureux (si seulement nous avions le temps pour eux).
Et si nous menions des actions vers ce qui nous rend heureux ?
En effet, nous passons plus de temps à rêver de ce qui selon nous, nous rendrait plus heureux, mais rarement nous nous activons pour les faire et profiter pleinement de ces changements.
Si vous êtes fatigué de vous plaindre de votre situation, voici quelques actions pour vous aider à surmonter votre peur et appréhender de manière plus sereine votre bonheur.
1. Définissez ce que le bonheur signifie pour VOUS.
Nous recevons des messages contradictoires de la part de la famille, de nos amis, de la société, des réseaux sociaux… au sujet de ce qu’est le bonheur et comment y parvenir. Pendant des décennies, le soi-disant rêve pour chacune et chacune a été décrit comme un travail bien payé, une maison, 2 enfants, et un chien dans le jardin. Mais les temps changent et de nouvelles images, tendances, prise en considération du bonheur brisent ce moule.
Pour être vraiment heureux, nous devons savoir ce que signifie le bonheur pour nous.
Le bonheur est avant tout personnel, même s’il se partage, il nous regarde nous avec nous-même. Si vous vous sentez coincé, posez-vous la question de savoir si le bonheur que vous cherchez est réellement ce que vous voulez ou si c’est simplement ce que vous pensez que vous devriez vouloir.
Clarifiez vos objectifs de bonheur, il sera plus facile d’identifier les étapes il vous sera plus facile de planifier les étapes pour l’atteindre.
2. Sachez que vous méritez le bonheur.
Vous méritez d’être heureux. Oui vous aussi !
Dire que nous méritons le bonheur est une chose, mais croire vraiment en ces mots est tout autre.
Peut-être que les expériences de votre enfance ou les relations passées ont rendu difficile votre acceptation personnelle du bonheur. Mais vous le méritez comme tout à chacun.
Une mauvaise estime de soi peut nous empêcher de poursuivre nos rêves parce que, nous ne croyons finalement pas que nous méritons l’effort ou méritons de réussir.
Rappelez-vous tous les jours que vous êtes digne du bonheur que vous cherchez. Répétez le vous continuellement jusqu’à cela en devienne une évidence. D’une évidence cela en deviendra une vérité !
3. Faites de votre bonheur une priorité.
Souvent, nous sommes prêts à mettre les besoins des autres avant les nôtres et à placer notre propre bonheur en attente.
Mais pour avoir l’énergie de prendre soin des autres, qu’il s’agisse de la famille, d’un patron exigeant ou d’un ami dans le besoin, nous devons faire de notre propre bonheur une priorité.
Trouvez des façons de créer plus d’équilibre dans votre vie afin que vous puissiez vous concentrer sur vos propres objectifs. En plus d’être le parent, l’ami, le conjoint, employé parfait que vous êtes déjà.
Vous définirez ainsi des limites saines et un excellent exemple pour ceux qui vous entourent.
4. Préparez-vous au changement.
Les habitudes, la routine peuvent devenir un peu trop confortable mais surtout paralysants.
Bien que nous puissions passer une grande partie de la journée à fantasmer sur « Ce serait mieux si… » nous serions donc plus heureux si nous pouvions seulement trouver un emploi plus significatif, vivre une vraie relation, ou enfin prendre des vacances de rêve, …,
Mais en fait, ce qui nous freine dans la grande majorité des cas c’est l’incertitude liée à la modification. Certes, il peut y avoir des contraintes matérielles, personnelles, mais réfléchissez-y, réellement, ne serait ce pas plutôt le fait de sortir de votre zone de confort malgré quelques désagréments ?
Pour éviter d’être coincé, prenez le temps de réfléchir à la façon dont vous pourriez faire face à tous les défis que vous pourriez rencontrer en cours de route.
Ainsi, vous vous sentirez mieux préparé et capable de gérer l’incertitude qui accompagne le changement.
5. Croyez en vous-même.
Combien de fois avez-vous envisagé le changement et vous êtes surpris en pensant «Je ne peux pas faire cela» ou «Je ne réussirai jamais »
Arrêtez d’écouter cette critique intérieure. Quand il s’agit de prendre des décisions importantes dans notre vie, nous éprouvons tous de la peur et avons un moment de doute
La différence entre ceux qui restent bloqués et ceux qui agissent est la capacité de remarquer ces pensées quand elles se produisent, lde es mettre de côté, et d’avancer malgré eux.

Pensez à tout ce que vous avez déjà réussi alors que vous ne vous en sentiez pas capable, c’est fou non ?

Belle et heureuse journée à vous !

Hervé-Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up