Où en êtes-vous avec votre estime ?

Où en êtes-vous avec votre estime ?

Avant de découvrir où vous en êtes avec votre estime, il serait bien de définir l’estime pour être certain que nous parlons bien de la même chose.

C’est une aptitude à aimer qui l’on est, avec ses qualités, ses travers, ses limites, etc.

C’est une attitude de respect qu’on se porte, de valeur qu’on donne à ses idées, à ses sentiments, à sa façon de vivre, à sa vision des choses.

C’est avoir confiance en sa capacité d’évoluer, de créer, d’aimer et d’être aimée.
L’estime de soi est faite notamment de l’opinion que l’on a de soi-même.
C’est donc une « croyance » en sa propre valeur. Elle peut être vulnérable au jugement d’autrui et à la pression sociale et médiatique.
Mais avec le temps, une croyance profonde peut se modifier.
Qu’est-ce qui favorise une bonne estime de soi ?
Ce sont les parents ou des proches qui ont valorisé l’enfant, en respectant sa nature profonde et en l’aimant inconditionnellement.
Selon les recherches en psychologie, l’estime de soi continue de se construire pendant toute la vie adulte. Comme l’estime de soi transpire dans le regard, dans l’attitude, elle a un effet sur l’apparence de l’individu et sur sa façon d’entrer en relation avec les autres.
Où en est votre estime perso ?
1. D’une manière générale, avez-vous tendance à retenir surtout vos travers, vos manques ou vos faiblesses plutôt que vos forces, vos bons coups et vos réalisations ?
2. Arrivez-vous à refuser du travail, à poser vos limites (énergie, disponibilité) au bureau ou dans vos relations interpersonnelles sans pour autant vous sentir coupable ou craindre de perdre quelqu’un-e ou quelque chose ?
3. Vous attribuez-vous le droit à la différence dans vos idées, vos valeurs, vos choix et votre style de vie face à votre entourage ou à vos proches, sans vous sentir obligée de vous justifier, de vous taire ou de marcher sur des œufs ?
Passez en revue tout ce que vous avez accompli au cours des derniers mois, n’oubliez aucun aspect de votre vie (famille, travail, loisirs, etc.)
Vous serez étonné(e) de vos réalisations au quotidien, mine de rien.

Prendre ses distances par rapport aux standards, c’est bon pour la santé.

Pour vous aimer vraiment et arrêter de passer votre vie à façonner votre corps malgré le temps qui passe, une des solutions est de prendre ses distances par rapport aux standards.
Pour ce faire, il importe d’abord de réagir à ce qui vous est imposé et qui limite votre vie, votre liberté, vos réalisations.
Peut-être faut-il que vous en ayez vraiment assez et l’exprimer !
Partir ensuite à la recherche d’informations sur la question nous réserve des découvertes, des éclaircissements et des réponses qui nous étonneront, nous stimuleront, nous fourniront des pistes de réflexion et d’action.
Mais il se peut aussi que vous vous sentirez  moins seul(e) et plus fort(e).

Au minimum, cette « chasse aux trésors » vous apportera le fait de vivre pleinement et de mettre en place ce à quoi vous aspirez, ni plus ni moins. Et pour cela, Il n’y a pas d’âge !

« Apprendre à vivre comme on est demande une volonté de fer. Mais c’est possible. On peut ressentir des inquiétudes face à notre image. Avoir une bonne estime de soi, ce n’est pas ne jamais douter de soi. C’est investir de l’énergie pour se bâtir une vie saine. » — Brigitte Hénault, psychologue
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up