Aimer son corps après la grossesse

Aimer son corps après la grossesse

 

On me pose régulièrement des questions sur le corps des femmes après la grossesse, comment mieux accepter ces changements qui, quelques fois, sont irréversibles?

Vous avez passé neuf mois à « préparer » ce bébé – neuf longs mois à regarder tout ce que vous mangiez, à faire attention à une multitude de choses, à lire tous les livres sur le marché.

Et puis : Votre poussin est arrivé ! 

Bien sûr, votre corps a changé et vous vous y étiez préparée…ou en tout cas, vous vous disiez prête pour tous les changements que bébé allait vous faire traverser.

Mais dans quelle mesure étiez-vous prête à affronter les conséquences de ces changements sur votre corps et votre estime personnelle ?

Passée la toute première euphorie, il y a les sempiternelles questions qui arrivent…
Quand vais-je retrouver ma taille, d’ailleurs est ce que je vais la retrouver ? Ma poitrine…, mes cheveux…, mon teint…

Si vous êtes l’une des chanceuses pour lesquelles la grossesse n’a aucune incidence sur le physique, félicitations à vous…..mais il faut reconnaître que ce n’est pas la majorité des cas. Il faut bien l’avouer, la grossesse laisse pour la plupart des mamans des traces indélébiles. (je ne vais pas parler des papas ici mais il est certain que la grossesse peut aussi laisser des traces physiques chez les hommes…)

Je ne vais pas faire un catalogue de tout ce que je peux entendre mais, dans la liste des remarques, les vergetures ont une place de choix.

«J’aurais dû le savoir – j’ai eu mes premières vergétures à l’âge de 12 ans pendant ma puberté», on sait ce que c’est….mais cependant peu de femmes pensent ou imaginent qu’elles vont prendre autant de place…

Si pour une fois dans cet article, je me positionne du côté masculin, il y a un élément que de nombreux hommes apprécieront, je veux bien évidemment parler des seins postbébé – communément vantés pour être plus voluptueux.
Mais ils ne sont pas toujours une source de plaisir (par exemple les douleurs ressenties lors des tétés) et puis pour certaines c’est un changement de catégorie, de femme voluptueuse on peut arriver à « porno star ».

Je lisais un article récemment où une femme expliquait que le sevrage allait lui amener un nouveau  » jeu de balles ».

« Mes seins ressemblent à des ballons de plage à moitié dégonflés ».

Et n’oublions pas la peau de ventre affaissée, les fuites urinaires occasionnelles, j’en passe et des meilleures….

 

Cependant, j’ai de bonnes nouvelles pour vous: la plupart des problèmes corporels post-bébé peuvent être attribués à des changements hormonaux et disparaîtront naturellement au cours des premières semaines ou des premiers mois après l’accouchement. Voilà, respirez !

Ce nouveau corps postbébé peut surprendre, paraître déroutant surtout qu’il faut reconnaître qu’on ne peut jamais prévoir tous les changements.

 

Alors, comment pouvez-vous vous réconcilier avec votre nouveau corps ?

 

Faites une pause

Vous avez probablement entendu ces mots avant, mais ils valent la peine d’être répétés: s’il a fallu neuf mois pour prendre du poids, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les kilos disparaissent du jour au lendemain. Selon le Dr Jennifer Wider, médecin et auteur du Guide de survie de la nouvelle maman, les femmes sont trop dures avec elles-mêmes en général – avant et après bébé.
Vous vous comparez souvent aux images que vous voyez dans les médias et essayez par tous les moyens de ressembler à ce corps trop parfait pour être vrai.
Vous devez laisser du temps à votre corps !

Soyez patiente et ignorez cette amie qui -on ne sait par quel miracle-  a retrouvé tout de suite sa taille.

N’oubliez pas que 10 femmes sont des tops modèles et seulement un peu plus de 3 millards ne leur ressemblent pas !

 

Soyez reconnaissantes et fières!

N’oubliez pas que votre corps a fait quelque chose d’incroyable: en 9 mois, il a donné la vie.
Il a façonné, dorloté, hébergé, nourri, enveloppé et protégé votre enfant.
Si vous prenez 2 minutes et que vous regardiez cela avec un peu de recul, avouez qu’il y a de quoi être impressionné!

Tel un athlète, vous avez entrainé votre corps pendant 9 mois et vous avez réussi cette prouesse physique qui a laissé votre corps totalement épuisé.
Encore un fois, laissez lui le temps de « guérir »

Une maman écrivait dans un magazine

«Ces vergetures sont mes cicatrices de combat et un très petit prix à payer pour ce que j’ai gagné en retour. Mon bébé n’a pas besoin que je sois sexy ou maigre pour être une bonne mère, et être une mère formidable me rend sexy aux yeux de mon mari. »

Pour les mamans qui ont subi une césarienne, regarder votre cicatrice sous un jour nouveau vous aidera à surmonter l’esthétique de celle-ci, à l’accepter…et en être fière!

Une maman m’expliquait que lorsque son fils la voit elle lui explique que

 « c’est la porte de sa vieille maison. »

Aimez-vous votre image ?

Quels rapports entretenez-vous avec votre image, votre corps ?

Faites le test !

eyJpZCI6IjE0IiwibGFiZWwiOiJBaW1lei12b3VzIHZvdHJlIGltYWdlIiwiYWN0aXZlIjoiMSIsIm9yaWdpbmFsX2lkIjoiNSIsInVuaXF1ZV9pZCI6ImJzbzE1aSIsInBhcmFtcyI6eyJlbmFibGVGb3JNZW1iZXJzaGlwIjoiMCIsInRwbCI6eyJ3aWR0aCI6IjEwMCIsIndpZHRoX21lYXN1cmUiOiIlIiwiYmdfdHlwZV8wIjoiY29sb3IiLCJiZ19pbWdfMCI6Imh0dHBzOlwvXC9zdXBzeXN0aWMtNDJkNy5reGNkbi5jb21cL19hc3NldHNcL2Zvcm1zXC9pbWdcL2JnXC90ZWEtdGltZS5wbmciLCJiZ19jb2xvcl8wIjoiI2Y3OWY0NyIsImJnX3R5cGVfMSI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzEiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8xIjoiI2Y3OWY0NyIsImJnX3R5cGVfMiI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzIiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8yIjoiI2Y5NjkwZSIsImJnX3R5cGVfMyI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzMiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8zIjoiI2RkMzMzMyIsImZpZWxkX2Vycm9yX2ludmFsaWQiOiIiLCJmb3JtX3NlbnRfbXNnIjoiQm9uIHRlc3QgXHUwMGUwIHZvdXMgISIsImZvcm1fc2VudF9tc2dfY29sb3IiOiIjZjZhMDRiIiwiaGlkZV9vbl9zdWJtaXQiOiIxIiwicmVkaXJlY3Rfb25fc3VibWl0IjoiIiwidGVzdF9lbWFpbCI6ImluZm9Ac2F2b2lyZXRyZS1zb2kuY29tIiwic2F2ZV9jb250YWN0cyI6IjEiLCJleHBfZGVsaW0iOiI7IiwiZmJfY29udmVydF9iYXNlIjoiIiwicHViX3Bvc3RfdHlwZSI6InBvc3QiLCJwdWJfcG9zdF9zdGF0dXMiOiJwdWJsaXNoIiwicmVnX3dwX2NyZWF0ZV91c2VyX3JvbGUiOiJzdWJzY3JpYmVyIiwiZmllbGRfd3JhcHBlciI6IjxkaXYgW2ZpZWxkX3NoZWxsX2NsYXNzZXNdIFtmaWVsZF9zaGVsbF9zdHlsZXNdPlxyXG4gICAgPGxhYmVsIGZvcj1cIltmaWVsZF9pZF1cIj5bbGFiZWxdPFwvbGFiZWw+W2ZpZWxkXVxyXG48XC9kaXY+In0sImZpZWxkcyI6W3siYnNfY2xhc3NfaWQiOiIxMiIsIm5hbWUiOiIiLCJsYWJlbCI6IiIsInBsYWNlaG9sZGVyIjoiIiwidmFsdWUiOiI8aDEgY2xhc3M9XCJ0aXRsZSBlZGl0YWJsZVwiIGRhdGEtZWRpdGZpZWxkPVwibmV3c2xldHRlcl9uYW1lXCI+PHNwYW4gc3R5bGU9XCJjb2xvcjogI2ZmZmZmZjtcIj5BaW1lei12b3VzIHZvdHJlIGltYWdlID88XC9zcGFuPjxcL2gxPjxoMyBpZD1cImNvbXBhbnktbmFtZVwiPjxzcGFuIHN0eWxlPVwiZm9udC1zaXplOiAxOHB0OyBjb2xvcjogI2ZmZmZmZjtcIj5RdWVscyByYXBwb3J0cyBlbnRyZXRlbmV6LXZvdXMgYXZlYyB2b3RyZSBpbWFnZSwgdm90cmUgY29ycHMgPzxcL3NwYW4+PFwvaDM+PGgzPjxzcGFuIHN0eWxlPVwiZm9udC1zaXplOiAxOHB0OyBjb2xvcjogI2ZmZmZmZjtcIj5GYWl0ZXMgbGUgdGVzdCAhPFwvc3Bhbj48XC9oMz4iLCJodG1sIjoiaHRtbGRlbGltIiwibWFuZGF0b3J5IjoiMCIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IlByZW5vbSIsImxhYmVsIjoiVm90cmUgcHJcdTAwZTlub20iLCJwbGFjZWhvbGRlciI6IiIsInZhbHVlIjoiIiwidmFsdWVfcHJlc2V0IjoiIiwiaHRtbCI6InRleHQiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIwIiwidm5fZXF1YWwiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6ImVtYWlsIiwibGFiZWwiOiJFbWFpbCIsInBsYWNlaG9sZGVyIjoiIiwidmFsdWUiOiIiLCJodG1sIjoiZW1haWwiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkNvbnNlbnRlbWVudCIsImxhYmVsIjoiQ29uc2VudGVtZW50IiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoiY2hlY2tib3hsaXN0IiwibWFuZGF0b3J5IjoiMSIsImxhYmVsX2RlbGltIjoiIiwiZGlzcGxheSI6InJvdyIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwiaWNvbl9jbGFzcyI6IiIsImljb25fc2l6ZSI6IiIsImljb25fY29sb3IiOiIiLCJ0ZXJtcyI6IiIsIm9wdGlvbnMiOlt7Im5hbWUiOiJDb25zZW50ZW1lbnQiLCJsYWJlbCI6IkVuIHNvdW1ldHRhbnQgY2UgZm9ybXVsYWlyZSwgaidhY2NlcHRlIHF1ZSBsZXMgaW5mb3JtYXRpb25zIHNhaXNpZXMgZGFucyBjZSBmb3JtdWxhaXJlIHNvaWVudCB1dGlsaXNcdTAwZTllcyBkYW5zIGxlIGNhZHJlIGRlIG1hIGRlbWFuZGUgZXQgZGUgbGEgcmVsYXRpb24gcXVpIGVuIGRcdTAwZTljb3VsZS4gUG91ciBjb25uYVx1MDBlZXRyZSB2b3MgZHJvaXRzLCBub3RhbW1lbnQgZGUgcmV0cmFpdCBkZSB2b3RyZSBjb25zZW50ZW1lbnQgXHUwMGUwIGwndXRpbGlzYXRpb24gZGVzIGRvbm5cdTAwZTllcyBjb2xsZWN0XHUwMGU5ZXMgcGFyIGNlIGZvcm11bGFpcmUsIHZldWlsbGV6IGNvbnN1bHRlciBub3RyZSBwb2xpdGlxdWUgZGUgY29uZmlkZW50aWFsaXRcdTAwZTkuIn1dfSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJ2YWx1ZSI6IjxwPjxhIGhyZWY9XCJodHRwczpcL1wvc2F2b2lyZXRyZS1zb2kuY29tXC9wb2xpdGlxdWUtZGUtY29uZmlkZW50aWFsaXRlXC9cIj48c3BhbiBzdHlsZT1cImZvbnQtc2l6ZTogMTBwdDtcIj5MaXJlIGxhIHBvbGl0aXF1ZSBkZSBjb25maWRlbnRpYWxpdFx1MDBlOTxcL3NwYW4+PFwvYT48XC9wPiIsImh0bWwiOiJodG1sZGVsaW0iLCJtYW5kYXRvcnkiOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6InNlbmQiLCJsYWJlbCI6IkplIGxlIGZhaXMgPj4iLCJodG1sIjoic3VibWl0IiwiYWRkX2NsYXNzZXMiOiIiLCJhZGRfc3R5bGVzIjoiIiwiYWRkX2F0dHIiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn1dLCJvcHRzX2F0dHJzIjp7ImJnX251bWJlciI6IjQifX0sImltZ19wcmV2aWV3IjoidGVhLXRpbWUucG5nIiwidmlld3MiOiIzNzgxIiwidW5pcXVlX3ZpZXdzIjoiMTc2OSIsImFjdGlvbnMiOiIzMiIsInNvcnRfb3JkZXIiOiI1IiwiaXNfcHJvIjoiMCIsImFiX2lkIjoiMCIsImRhdGVfY3JlYXRlZCI6IjIwMTYtMDUtMDMgMTU6MDE6MDMiLCJpbWdfcHJldmlld191cmwiOiJodHRwczpcL1wvc3Vwc3lzdGljLTQyZDcua3hjZG4uY29tXC9fYXNzZXRzXC9mb3Jtc1wvaW1nXC9wcmV2aWV3XC90ZWEtdGltZS5wbmciLCJ2aWV3X2lkIjoiMTRfMzIzMzUxIiwidmlld19odG1sX2lkIjoiY3NwRm9ybVNoZWxsXzE0XzMyMzM1MSIsImNvbm5lY3RfaGFzaCI6IjY2ZTFkNTJhOTcyM2UzMDQwY2ZkNzE0NmUwNmRmZjU2In0=

 

Adoptez la positive attitude!

Nous savons que c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais si vous ne pouvez pas toujours être positive, entourez-vous de gens qui le seront et pourront vous motiver.

Je vous  suggère par exemple  de rejoindre des groupes de soutien aux mères pour avoir une chance non seulement de vous défouler, mais aussi de prêter l’oreille aux autres mamans.

« Entendre des histoires d’autres femmes qui ont eu ou ont des problèmes similaires vous aidera et vous pourrez partager vos expériences, astuces,… »

Si votre difficulté est vraiment axée sur le regard que vous portez sur votre nouveau corps, rejoignez-nous !

 

 

Prenez du temps pour vous

Bien que prendre soin de bébé soit très important en ce moment, vous ne devez pas oublier de prendre soin de vous.

Aménagez-vous des moments dans la semaine, rien que pour vous !
Soyez « égoïste », pensez à vous et rien qu’à vous ! Cela ne se mesure pas en « temps horaire » mais en vraie notion de plaisir. N’allez pas vous accorder royalement 1 minute, cela n’aurait aucun sens, mais prenez au moins 1 heure ou 2.
Laissez bébé avec votre partenaire et faites quelque chose que vous aimez, qui vous procure du plaisir! (allez déjeuner avec un(e) ami(e),  prenez ce bain moussant qui vous fait tant envie,…)

Ne laissez pas vos blocages corporels vous empêcher de vous sentir bien dans votre peau.

Des seins plus lâches, une taille plus large, des vergetures….. il n’est pas difficile de voir pourquoi beaucoup de nouvelles mamans voient leur corps après la grossesse avec un mélange d’appréhension et de résignation.

Mais si la grossesse et l’accouchement laissent des marques physiques, cela vous donne aussi une confiance et une fierté.
Vous avez réalisé l’une des plus belle chose qui soit, donner la vie et l’amour à votre petit bout.

Je voulais, pour conclure cet article, partager avec vous les propos d’une maman sur l’évolution de son corps suite à sa grossesse.

«J’ai des seins pour nourrir mon petit. Mon ventre et mon utérus l’ont protégé et aidé à grandir. Mes bras servent à le serrer et à le câliner. Mes jambes m’aident à le bercer. Ma tête me permet de penser à ce que je dois faire pour être une bonne maman. Je me suis rendue compte que même s’il n’était plus aussi mince et tonique qu’avant, mon corps a changé pour que je puisse être une maman. J’ai fini par comprendre que tout n’est plus à axé sur moi, je suis reconnaissante d’avoir ce corps « imparfait » parce qu’il est parfait pour aimer et prendre soin de mon enfant. »

 

 

Vous pouvez découvrir sur le même thème

« Motivations de mamans« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up