2 notes pour comprendre que vous ne devez pas vous comparer !

2 notes pour comprendre que vous ne devez pas vous comparer !

 

 

 

L’une des façons les plus facile de se sentir mal envers soi-même est de se comparer aux autres.

Nous pouvons être tentés de nous comparer à ceux qui ont plus de « réussites », qui semblent plus attirants, qui gagnent plus d’argent ou qui se vantent d’avoir plus de reconnaissance sociale.

Lorsque vous vous sentez envieux (se) de quelqu’un d’autre et que vous vous sentez jaloux(se), inférieur(e),… Vous entrez dans un mouvement de comparaison sociale négative.

Les comparaisons sociales négatives habituelles peuvent amener une personne à ressentir plus de stress, d’anxiété, de dépression et à faire des choix qui vont à l’encontre du but recherché.

Je veux vous partager 2 notes intéressantes sur cette comparaison sociale négative :

  • 1. La comparaison sociale négative contient des éléments de narcissisme.

En effet, quand nous regardons les autres et que nous voudrions « avoir » ou « être » comme eux.

En réalité, nous ne souhaitons pas vraiment être identique à cette personne  mais seulement leur ressembler sur les aspects que nous idéalisons !

Cette perception idéalisée de l’autre que nous mettez en avant n’a autre fonction que de vous dévalorisez inconsciemment, d’autant qu’elle est de nature narcissique. Les personnes auxquelles vous vous comparez, n’ont pas forcement la vie idéale et si parfaite que vous imaginez.
C’est pourquoi si souvent, quand les gens passent du temps avec leurs «héros», «héroïnes», «modèles» ou «idoles», ils découvrent que ceux qu’ils admirent ont aussi des faiblesses, des défauts, des difficultés et des problèmes, comme tout le monde !

 

 

 

 

  • 2. Il est relativement facile de passer de l’idéalisation à l’humanisation.

Ainsi, vous pouvez souhaiter avoir la même réussite professionnelle et beaucoup d’argent comme votre responsable , ou un corps que vous qualifiez de « parfait » comme votre amie, ou une merveilleuse relation amoureuse comme votre collègue.

Si vous restez sur cet aspect comparatif, il est évident que vous allez vous sentir en décalage et augmenter votre sentiment « d’infériorité ».

Maintenant essayez de regarder leur vie de façon plus objective.
Savez-vous que votre responsable à des problèmes familiaux et de santé. Votre amie aux courbes si parfaites selon vous, vit un divorce douloureux et à une crainte folle de retomber dans ses troubles de comportement alimentaire,…

En les regardant d’un point de vue plus équilibré, vous vous rendrez compte qu’ils vous ressemblent, et que ce sont des êtres humains qui ont leur part de défis comme vous.

N’oubliez pas que seulement 4 conditions dans la vie nous font souffrir et ce qui que nous soyons :

  1. la naissance,
  2. le vieillissement,
  3. la maladie
  4. la mort.

Personne, peu importe leur puissance, leur succès, leur richesse ou leur « beauté », ne peut échapper à ces vérités.

Ce qui reste, alors, sont des valeurs qui rendent vraiment notre brève existence sur cette terre utile: l’acceptation de soi, les relations de qualité, et un but de vie significatif.

Aucune réalisation extérieure, aucun privilège, aucun droit ou matérialisme ne peut les atteindre. Aucun statut superficiel, rangs ou possessions n’est requis pour les réaliser.

« Essayez de ne pas vous perdre en vous comparant aux autres, découvrez vos cadeaux et laissez-les briller! »

Jennie Finch

 

« Etre belle, beau, signifie être soi-même, vous n’avez pas besoin d’être accepté par les autres, vous devez vous accepter. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up